Notre histoire

Les esprits avant-gardistes et les talents innovateurs de nos gens sont notre plus grande richesse et la pierre angulaire de notre héritage

Alfred NobelFondée sur il y a 180 ans, Dyno Nobel possède une histoire unique et une Tradition d’innovation pratique inégalée. Nous sommes un chef de file mondial en matière d’explosifs commerciaux, créant et en investissant dans des produits et des solutions qui aideront nos clients à demeurer compétitif.                                                  

Notre fondateur, Alfred Nobel, a changé le monde avec son invention de la dynamite et dudéto nateur dans le milieu des années 1800 et il l’a à nouveau changé quand il a fondé le célèbre prix Nobel.

Tout au long de notre histoire, nous avons breveté plus de 2800 produits, dont 230 brevets sont actuellement en vigueur. En fait, la plupart des produits explosifs innovants JAMAIS INVENTÉS peuvent être retracés à Dyno Nobel.

180 années d’innovation

Récentes fusions et acquisitions

L'histoire des explosifs est directement liée à celle de Dyno Nobel


180 années d’innovations  

Commençant avec l’invention de la mèche de sûreté par William Bickford en 1831 et se poursuivant avec l’héritage de sécurité et d’innovation que nous a laissé Alfred Nobel, nous avons développé une histoire unique et une tradition d’innovation pratique inégalée

  • 1831 –  La mèche de sûreté est inventée par William Bickford, précurseur de la Ensign Bickford Company – celle-ci remplacera le cordon noir rempli de poudre. La sécurité dans les mines augmente considérablement
  • 1865 – Alfred Nobel, le fondateur des compagnies qui ont jeté les bases de Dyno Nobel, invente le premier détonateur.Old Dynamite
  • 1867 –  Alfred Nobel invente la dynamite, une autre étape importante dans la sécurité l’efficacité des explosifs.
  • 1876 – La production de nitrocellulose commence chez la Nytroglycerin Company (la première compagnie d’Alfred Nobel et la précurseure de Nitro Nobel qui fait maintenant partie de Dyno Nobel Europe)
  • 1936 – le Primacord®, un cordeau détonnant souple et facile à utiliser dont la gaine est faite de fibres textiles, est développé par la Ensign Bickford Company
  • 1956 – Les explosifs en suspension (à base d’eau) sont lancés par le Dr Melvin Cook à IRECO. Cette compagnie deviendra plus tard une partie de Dyno Nobel.
  • Les années 60 – IRECO (Dyno Nobel) développe un système de camions de pompage pour les explosifs en suspensions qui permet de les maintenir inertes jusqu’à ce qu’ils soient mélangés (SMS)™, ce système est aussi utilisé pour des produits emballés de petit diamètre    
  • 1973 – Des systèmes d’initiation non électriques NONEL ® sont inventés par Per Anders Persson à Nitro Nobel – plus tard Dyno Nobel
  • 1980 – Dyno Nobel commercialise des émulsions emballées ou en vrac, un autre type d’explosif à base d’eau
  • Années 80 et 90 – Poursuite du développement de systèmes d’initiation non électriques à la fois par la Ensign Bickford Company – et par Dyno Nobel
  • Années 80 et 90 – Poursuite du développement de systèmes de distribution d’explosifs en vrac sophistiqués par Dyno Nobel
  • 1999 – DynoConsult , une division spécialiste-conseil, est formée afin d’améliorer la rentabilité globale de nos clients grâce à des solutions innovantes. Des dizaines de Solutions Clients et d’Études de cas qui ont été couronnées de succès ont été documentées dans les secteurs du charbon, du métal, de la pierre et de la construction
  • Années 2000 – DetNet, notre partenaire en coentreprise, des technologies en matière de systèmes d’initiation électroniques qui sont à la fine pointe du progrès qui permettront d’améliorer la productivité, diminuer les préoccupations environnementales, et accroître la sécurité et la rentabilité des mines et des carrières.
  • 2006 – Dyno Nobel développe des  Usines d’émulsion modulaires portables qui nous permettent de répondre aux besoins de nos clients pour de l’émulsion en vrac de haute qualité livrée à même les sites situés dans des endroits éloignés où les matières premières peuvent être difficiles à trouve
  • 2012 – Dyno Nobel développe Differential Energy – une méthode brevetée pour contrôler le profil d’énergie explosive dans le trou de forage, ce qui permet d’améliorer la sécurité, renforcer le contrôle et diminuer les coûts d’exploitation

Retour vers le haut

Les récentes fusions et acquisitions Grâce à l'innovation pratique, nous avons grandi jusqu’à devenir le plus gros fournisseur  du marché de Nord Américain (le plus grand marché d'explosifs au monde) et le deuxième plus gros fournisseur en Australie (le troisième plus grand marché d'explosifs au monde).Old Miners

  • Août 2000  –  Industri Kapital (IK) fait l’acquisition de Dyno Nobel (Dyno ASA) à la Bourse d’Oslo et vend ensuite les actifs non explosifs de Dyno Nobel
  • Mai 2003 – Dyno Nobel fusionne avec la Ensign Bickford Company
  • Décembre 2003 – Dyno Nobel fait l’acquisition des usines de nitrate d’ammonium d’El Paso Corporation à Cheyenne au Wyoming, à St Helens en Oregon, et à Battle Mountain au Nevada
  • Mai 2004  –  Dyno Nobel Canada, une coentreprise, est créé par la consolidation de Dyno Nobel Ltd, Dyno Nobel Titan et de Western Explosives
  • Septembre 2005 – IK vend Dyno Nobel à un consortium d’investisseurs mené par la Macquarie Bank. Macquarie cède ensuite les actifs européens, latino-américains et asiatiques de Dyno Nobel. http://www.icis.com/Articles/2005/09/24/2010206/dyno-nobel-splits-in-two.html
  • Décembre 2005 – Dyno Nobel fait l’acquisition des usines  d’azote de Nitrochem Corporation à Maitland, en Ontario
  • Décembre 2005 – Dyno Nobel fait l’acquisition des actions  restantes de Dyno Nobel Canada qui devient  une nouvelle unité d’affaires de Dyno Nobel Ltd
  • Février 2006 – Dyno Nobel fait l’acquisition de St-Lawrence  Explosives (Adams Center, New York)  et de Hall Explosives (Hershey, Pennsylvanie), d’anciens  partenaires en coentreprise
  • Mars 2006 – Dyno Nobel fait l’acquisition de Dyno East Kentucky (faisant affaire sous le nom de Mountain  Valley Explosives), un ancien partenaire en coentreprise
  • Avril 2006 – Dyno Nobel devient une compagnie à propriété publique, quand Macquarie  décide de répertorier la compagnie à la Bourse Australienne
  • Avril 2006 – Dyno Nobel fait l’acquisition des activités  d’affaires des explosifs de la société de portefeuille ETI (anciennement DuPont) aux États-Unis et au Canada
  • Mai 2006 – Dyno Nobel vend une partie des actifs d’Explosives Energies (anciennement un distributeur appartenant à ETI) à Buckley Powder, un partenaire en coentreprise de Dyno Nobel
  • Mai 2006 – Dyno Nobel vend Golden State Explosives  (anciennement un distributeur appartenant à ETI) à Alpha Dyno Nobel, un partenaire en coentreprise de Dyno Nobel
  • Novembre 2006 – Dyno Nobel annonce l’expansion de notre usine de production de nitrate d’ammonium (NA) à Cheyenne, au WyomyngOld Bulk Truck
  • 2008 –  Incitec Pivot acquiert 100 % des actifs de Dyno Nobel
  • 2010 – IPL acquiert 100 %  des actifs de Nitromak dnx
  • 2010 – Dyno Nobel Explosivos Chile Limitada ouvre usine de fabrication de détonateurs électroniques au Chili
  • 2012 – Dyno Nobel international est formée en tant que le bras international de développement des affaires de Dyno Nobel
  • 2012 – L’usine de nitrate d'ammonium de Dyno Nobel à Moranbah commencera ses activités avec une capacité annuelle de 330 000 tonnes
  • 2013 – Dyno Nobel annonce la construction d’une nouvelle usine de nitrate d'ammonium à  Waggaman , LA

Retour vers le haut


L'histoire des explosifs est directement liée à celle de Dyno Nobel

La plupart des produits explosifs innovants JAMAIS INVENTÉS peuvent retracés leurs racines à Dyno Nobel.


LA POUDRE NOIRE

L’historique de l’utilisation d’explosifs au sein de l’industrie minière commence avec l’utilisation de la poudre noire, aussi appelée poudre à canon. Elle était l’explosif  primaire utilisé dans l’industrie minière durant environ 300 ans, et ce,  des années 1620 jusqu’aux années 1920.

La poudre noire a permis à l’industrie minière de devenir beaucoup plus productive, mais elle s’est aussi avérée la cause première de milliers d’accidents. Les mèches primitives furent confectionnées, en bourrant de la paille de blé ou des plumes d’oie de poudre à canon. La charge explosait souvent inopinément en plein visage du mineur qui était ainsi aveuglé, blessé ou litérallement tué.

 

LA MÈCHE DE SÛRETÉ

En 1831, une nouvelle méthode pour mettre le feu à la poudre noire a été inventée en Angleterre par William Bickford afin de remplacer les plumes d’oie bourrées de poudre noire. Appelée mèche de sûreté, c’était un cordeau imperméabilisé rempli de poudre qui pouvait être inséré directement dans le trou de mine. Allumé avec une allumette, il brûlerait à un rythme assez lent et prévisible pour permettre à un mineur de bénéficier d’assez de temps pour se déplacer vers un endroit plus sécuritaire avant que l’explosion ne se produise.

Après que la mèche de sûreté fut introduite, les propriétaires de mines et les chirurgiens ont signalé que le nombre de travailleurs tués et blessés dans des accidents d’abattage/sautage dans la zone d’exploitation minière de l’étain de West Cornwall avait diminué de 90 %.

LA NITROGLYCÉRINE

En 1846, un chimiste italien nommé Sobrero expérimentait avec les effets de l’acide nitrique sur la glycérine. Une explosion s’est produite et le potentiel de la nitroglycérine est rapidement devenu évident.

La nitroglycérine, un liquide clair, s’est avérée beaucoup plus puissante pour fragmenter la roche que la poudre noire, et a commencé à être utilisée au sein de l’industrie minière et celle de la construction. À cette époque, cependant, on ne comprenait pas entièrement ses caractéristiques et elle explosait souvent de façon inattendue – ou pas du tout.

L’ANFO (AN/FO)

Dans les années 1950, il était connu que l’huile pouvait être mélangée avec du nitrate d’ammonium, un engrais agricole largement utilisé pour produire un agent d’abattage/sautage bon marché presque aussi puissant que la dynamite. Ce mélange, appelé AN/H (ANFO), a été spécialement adapté pour le chargement en vrac dans de grands trous de mine (ce qui n.était pas possible avec la dynamite), mais ce produit a aussi ses limites. L’une de celles-ci est son manque de résistance à l’eau, l’autre est sa faible densité.

LES GELS AQUEUX

Pour pallier les insuffisances de l’ANFO, un scientifique de l’Utah – le Dr Melvin Cook, a inventé et breveté des explosifs de nitrate d’ammonium à base d’eau appelés « gels aqueux explosifs ». Lors de l’essai initial de ce nouveau produit sur le terrain, il a mélangé les ingrédients dans une brouette. Cet essai initial étant considéré comme un immense succès, des camions uniques ont été conçus pour apporter les ingrédients non explosifs sur le site de l’explosion où ils pourraient être mélangés pour produire un produit explosif imperméable à haute densité particulièrement adapté à la roche dure et aux conditions humides rencontrées dans les mines de minerai de fer et de cuivre.

IRECO, la compagnie que le Dr Cook a fondée en 1962, est devenue une partie de l’organisation de Dyno Nobel en 1984.

LE NONEL ®

Depuis l’époque d’Alfred Nobel, les détonateurs électriques et/ou le cordeau détonant ont été utilisés pour amorcer les abattages/sautages.

Puis dans les années 1970, Per Anders Persson, un scientifique suédois, a révolutionné le secteur minier avec son invention du système d’initiation non électrique NONEL. Ce système utilise un phénomène d’explosion de poussière dans un tube en plastique essentiellement vide pour déclencher le détonateur à l’extrémité du tube. NONEL est relativement à l’abri des dangers électriques et ne génère pas de bruit, comme les systèmes utilisant du cordeau détonant.

Le système NONEL a été inventé à Nitro Nobel – une compagniesuédoise, historiquement une partie de Dyno Nobel.

LES ÉMULSIONS

L'invention des émulsions , un autre type d'explosif à base d'eau , a révolutionné le chargement en vrac des forages de petit diamètre , à la fois sur la surface et souterraines . Aujourd'hui , les explosifs d'émulsion dominent le marché explosif. Emulsion consistance varie de fine et fluide à épaisse et cireuse . Dyno Nobel , anciennement IRECO , est le leader de l'industrie dans des formulations d'émulsions , gazage chimique pour le contrôle de la densité et de leurs différents systèmes de livraison .

LES SYSTÈMES DE LIVRAISON

Avant les années 1950, pratiquement tous les explosifs furent produits sous forme emballée et chargés à la main.

Aujourd’hui, sur près des 5 milliards de livres d’explosifs consommés en Amérique du Nord chaque année, 95 % sont livrés dans le trou de mine par des méthodes de chargement en vrac.

Les compagnies qui font maintenant partie de l’organisation de Dyno Nobel ont non seulement été des pionniers en ce qui concerne l’équipement de livraison d’explosifs en vrac, mais elles continuent de développer sans cesse des systèmes plus sécuritaires, plus efficaces, et plus rentables.

Retour vers le haut